Comment apprendre à méditer?

Apprendre à méditer est à la portée de tous, et ne nécessite aucune faculté ou connaissance particulière. Vous pouvez vous initier seul grâce à des méditations guidées, ou être accompagné au sein d'un groupe.

Avant de commencer, voyons d’abord quelles sont les attitudes qui vont vous permettre d’aborder cette pratique dans les meilleures conditions. 

Quelques règles :

·         Ne rien attendre : bien que nous entamions le chemin de la méditation pour être moins stressé, pour se relaxer, il est important avant chaque pratique d’être uniquement dans l’instant présent, sans chercher à bénéficier d’un quelconque bienfait. Il est important d’être dans la détermination à pratiquer sans être dans l’attente. Les méditations guidées vous aideront à vous concentrer si vous débutez.

·         La patience : tout comment il nous  a fallu du temps pour apprendre tout ce que nous faisons  aujourd’hui de façon automatique, apprendre à méditer demande de la patience.

·         Le non jugement : se détacher des étiquettes du mental est un des aspects fondamental de la méditation il est important de s’en libérer.

·         L’esprit du débutant : nos pensées, nos croyances colorent la façon dont nous voyons les événements de la vie mais aussi tous les actes du quotidien. En découvrant à chaque instant, nous évitons de rentrer dans des schémas et des pensées récurrentes.

·         L’acceptation et le lâcher prise : ils participent du non effort. En acceptant que les choses soient telles qu’elles sont en ce moment et en lâchant prise de nos désirs et de nos attachements, on permet au processus de se déployer de façon harmonieuse.

·         La confiance : confiance en nous, mais aussi confiance dans le processus de la pratique.

 

En gardant à l’esprit ces attitudes, avant chacune de nos pratiques, nous pouvons voir de façon plus claire les schémas et conditionnements.

La posture :

Pratiquer la méditation ne nécessite pas forcément une position en lotus. Il suffit de prendre une position confortable, sans être relâché : votre posture extérieure doit refléter votre engagement intérieur. Votre dos est droit  et vos épaules sont relâchées, assis au sol ou sur une chaise (sans vous appuyer sur le dossier).

 

Vos yeux peuvent être fermés ou gardés mi clos. Les mains sont posées sur les genoux ou en coupe devant l’abdomen. La posture doit vous permettre d’être à l’aise pour ne pas bouger durant toute la pratique, mais alerte : ni raideur, ni relâchement.

L’environnement :

Trouvez un endroit calme, ou vous ne serez pas dérangé. Informez les personnes qui vivent avec vous que vous souhaitez ne pas être dérangé. Si vous le pouvez, aménagez un endroit particulier, où vous mettrez votre coussin, peut être une petite couverture, et même une fleur ou une belle image. Votre esprit enregistrera ce lieu comme un lieu de pratique, et chaque fois que vous déciderez de pratiquer, il sera déjà en mode « pause ».

Des méditations guidées pour apprendre à méditer :

Méditations guidées :

En pratiquant tous les jours un peu vous allez habituer votre esprit à reconnaître les schémas habituels dans lesquels il a tendance à  vous emporter ; vous pourrez ainsi choisir d’y réagir ou au contraire de trouver une réponse plus appropriée.

 

La pratique en groupe peut aussi vous aider à apprendre à méditer sous la conduite d’un instructeur expérimenté. Essayez de voir si des séances de méditation ont lieu près de chez vous.

Des cycles intensif comme le cycle MBSR sont aussi un excellent moyen d’ancrer la pratique dans son quotidien. Grâce à différentes méditations guidées tout au long du programme, vous intégrerez des outils précieux pour votre pratique.

 

Bonne pratique !