Méditation et système immunitaire:

Les stress est un facteur important pour nos défenses immunitaires. Nous avons tous fait l’expérience de cette fragilité, qui nous amène à tomber plus facilement malade, lorsque nous sommes fatigués ou surmenés.

Dès le début du siècle dernier, des études montraient que la tuberculose était influencée par l’état psychologique des patients. De nombreuses études ont depuis confirmé l’impact du stress sur nos défenses antimicrobiennes, mais aussi sur la durée et l’évolution de la maladie.

Les premières études sur l’impact de la méditation sur les défenses immunitaires eurent lieu dans les années 70. On a constaté que la méditation abaissait les globules blancs impliqués dans les allergies (les éosinophiles).

Quand on subit un stress, il y a deux actions sur le système immunitaire :

  • Les immunoglobulines A, ou IgA, des anticorps qui neutralisent les bactéries et les virus au niveau des muqueuses, son diminués.
  • Le taux de cortisone (hormone du stress) augmente et l’une de ses actions est d’affaiblir le système immunitaire.

Des études ont montré que des exercices réguliers de Qi Gong, de yoga, Tai chi et méditation ont un réel impact sur le système immunitaire en agissant sur le stress.

Toutefois ces études ont montré des résultats différents selon le type de pratique (Qi Gong, yoga, méditation), mais aussi le style : il existe plusieurs formes de yoga, de méditation, de Tai chi. Il y a aussi des différences selon le degré de pratiques (débutant ou confirmé), le moment de la mesure (début ou fin de l’exercice), la santé du pratiquant.

 

Il n’est donc pas si simple de faire des déductions qui pourraient servir dans une prescription de certaines pratiques pour améliorer le système immunitaire, mais l’idée est à l’étude dans plusieurs hôpitaux en Inde et en Chine. On peut donc imaginer que dans quelques années, on saura quelle pratique, à quel moment, et au bout de combien de séances, l’impact est vraiment efficace. Et les médecins pourront alors établir des prescriptions de X séances de yoga ou de Tai chi, ou de méditation pour rétablir un système immunitaire défaillant.

Comment l’esprit a un impact sur le système immunitaire ?

Pour comprendre : la psycho-neuro-immunologie :

Depuis la fin des années 30, les scientifiques cherchent à comprendre comment l’esprit peut avoir un impact sur le système immunitaire.

C’est la naissance de la psycho-neuro-immunologie (PNI) qui étudie le lien entre le système nerveux et le système immunitaire. Au début des expériences furent pratiquées seulement sur les animaux, puis sur les personnes en bonne santé et enfin sur les malades pour comprendre les maladies psychosomatiques.

La médecine traditionnelle a plutôt tendance à séparer le corps de l’esprit alors que cette jeune discipline qu’est la PNI a mis en évidence le lient entre les deux : la communication est d’ailleurs bi directionnelle. Elle est même baptisée par certains « la médecine corps-esprit », car le mental peut influencer le fonctionnement du système immunitaires et le système nerveux influence aussi le système immunitaire.

 

De vastes champs s’ouvrent avec cette nouvelle discipline, et de plus en plus de médecins sont conscients que l’esprit doit être soigné, comme le corps, si l’on veut avoir des résultats durables sur la santé.

Ref : 

Richard J. Davidson, PhD, Jon Kabat-Zinn, PhD, Jessica Schumacher, MS, Melissa Rosenkranz, BA, Daniel Muller, MD, PhD, Saki F. Santorelli, EdD, Ferris Urbanowski, MA, Anne Harrington, PhD, Katherine Bonus, MA and John F. Sheridan, PhD. Alterations in Brain and Immune Function Produced by Mindfulness Meditation. Psychosomatic Medicine65:564-570 (2003). www.psychosomaticmedicine.org